Tout savoir sur l’architecture écologique

Le gouvernement a pris des décisions majeures en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique ainsi que la protection de l’environnement. C’est notamment le cas avec la réglementation thermique RT2020. Et le secteur de la construction et du bâtiment n’est pas en reste. Il doit désormais s’inscrire dans une démarche éco-responsable et de développement durable. L’architecture écologique monte en flèche aujourd’hui, mais qu’est-ce qui se cache derrière ce terme ?

Qu’est-ce que l’architecture écologique ?

Il n’est pas facile d’avoir une définition concrète de l’architecture écologique tant le terme “écologique” fait débat. L’architecture écologique, de manière simple, tente de concevoir des constructions écologiques et durables. Le bâtiment durable possède une triple dimension :

  1. humaine : le confort des habitants du foyer est un élément clé
  2. environnementale car le projet doit avoir recours à des matériaux issus de ressources naturelles et d’énergies renouvelables
  3. énergétique puisqu’une diminution de la consommation d’énergie doit être réalisée

La valeur commune reste la protection et le respect de l’environnement. La pollution relâchée par le chantier se doit d’être minime, de même pour l’habitation et ce tout au long de son existence. 

Les critères essentiels de l’architecture écologique 

Voici les principaux critères qui définissent un bâtiment dit d’architecture écologique :

  • l’environnement direct est pris en compte dès la conception du projet. Cet indice permet d’orienter le bâtiment correctement, d’imaginer sa forme mais aussi sa taille. L’objectif étant d’optimiser la luminosité pour ne pas avoir à utiliser trop d’énergie.
  • les matériaux se doivent d’être naturels, recyclables et issus du commerce local.
  • les équipements choisis doivent consommer le moins d’énergie possible
  • le zéro déchet est de mise, le gaspillage est à éviter à tout prix. L’ossature doit être durable et pouvoir être utilisée sur le long terme sans s’abîmer.
  • l’isolation de l’habitat se veut plus que performante.

Les différents types de logements dits écologiques

Il existe trois types de bâtiments écologiques qui reprennent trois concepts réglementés. 

Les bâtiments “basse consommation”

Ils sont aussi appelés “maison BBC” et font référence à la réglementation RT2012. Il s’agit d’une construction qui émet un niveau de gaz à effet de serre très faible. La consommation d’énergie primaire doit être inférieure à 50 KWh par m² et par année. Le reste de la consommation ne doit pas dépasser les 50% de la consommation de référence. Et cela permet de réduire considérablement la consommation d’énergie et donc de respecter l’environnement. 

Les principaux autres critères sont :

  • la conception bioclimatique
  • la performance de l’isolation thermique
  • l’efficacité des équipements techniques

L’habitat passif

Dans le cas d’une maison passive, la baisse de la consommation va encore plus loin. En effet, cette dernière est capable de produire elle-même l’énergie dont le foyer a besoin pour fonctionner. Au coeur de sa construction, deux piliers sont requis : l’isolation thermique et la performance énergétique. 

Les critères ici sont assez stricts. Pour en citer quelques-uns :

  • l’étanchéité de l’air
  • l’épaisseur de l’isolation
  • les fenêtres munies de triple vitrage
  • l’exposition sud
  • la VMC avec échangeur de chaleur

Les bâtiments à énergie positive

Les bâtiments à énergie positive, ou BEPOS, parviennent à produire plus d’énergie que ce qui est consommé sur l’année. Le mode de conception est très spécifique et permet d’accumuler la chaleur et l’électricité avant de la restituer. 

Les critères sont les suivants :

  • la bioclimatique pour concevoir le bâtiment
  • la performance de l’isolation thermique
  • la faible consommation en énergie des systèmes de ventilation, de climatisation ou de chauffage
  • la décentralisation de la production d’énergie
  • la présence d’un système de stockage de l’énergie
  • le traitement de l’énergie grise

Laisser un commentaire