Construction écologique : qu’est-ce que c’est vraiment ?

Vous pensiez que la construction écologique était réservée aux ménages les plus aisés ? Vous allez vite déchanter. La maison écologique est aujourd’hui beaucoup plus accessible. Les professionnels du bâtiment dans ce secteur sont de plus en plus nombreux ce qui a permis un développement considérable. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la construction écologique. 

Une définition de la construction écologique

L’absence de définition officielle d’une construction écologique ne rend pas la tâche facile. C’est un concept qui est assez flou dans la tête des Français. Elle se définit donc par le biais de critères spécifiques qui la rendent unique. 

Néanmoins, l’habitation écologique a pour objectif premier de respecter l’environnement. Dans cette optique, elle est savamment étudiée pour réduire l’impact sur l’environnement et notamment la pollution et la consommation énergétique. Le concept de construction écologique tire vers le vert et des bâtiments écologiques intelligents. 

Les principaux aspects

Les critères unanimes pour encadrer une construction écologique sont les suivants :

  • L’environnement direct : afin d’assurer l’intégration de la conception dans l’univers déjà présent, il est important que le design et l’optimisation des ressources soient optimums. 
  • Les matériaux : on choisit des matériaux naturels, recyclables et surtout le moins polluants possibles. On favorise également, le plus possible, le commerce local.
  • La limitation de la consommation d’énergie et des ressources : grâce à une sélection d’équipements performants.
  • La réduction des déchets
  • L’isolation thermique : elle doit être naturelle, les fenêtres doivent être les plus efficaces possibles.
  • La durabilité : la construction doit être munie d’une solution pérenne. 

Il s’agit d’une base commune aux différentes constructions écologiques. Elle n’est pas exhaustive et varie en fonction des projets et des terrains. Le label RGE, par exemple, est attribué à des artisans qui œuvrent en faveur de la construction écologique. 

Les différents types

En France, il existe la maison BBC qui sert souvent de modèle standard pour la construction écologique. Elle représente une habitation basse consommation, les émissions de gaz à effet de serre sont très basses. A savoir qu’elle ne dépasse pas 65 KWh par m² dans les régions froides et 40 KWh par m² dans le quart Sud Est. C’est pour cette raison que la Réglementation Thermique RT 2012 l’a prise comme référence. 

En ce qui concerne la maison passive, elle protège l’environnement mais elle produit également 90% de ses besoins en énergie. Elle est auto-suffisante. Pour aller plus loin, vous pouvez vous renseigner sur la maison positive. Cette dernière est ultra puissante en production d’énergie puisqu’elle en produit plus que ce que ses habitants ont besoin. 

La performance énergétique au coeur de la construction écologique

Le principal polluant reste le dioxyde de carbone. Pour qu’elle soit écologique, la construction doit, au maximum, optimiser sa consommation d’énergie. La performance énergétique est donc un critère essentiel à mettre en oeuvre lors d’un projet. 

L’énergie fatale représente le niveau de confort d’une construction écologique assuré en minimisant la consommation d’énergie. C’est une aubaine pour l’environnement mais aussi pour la réduction des factures d’énergie. De plus, la santé est grandement préservée dans cet environnement sain. 

Pour pouvoir atteindre ce niveau, il faut utiliser certains matériaux dits :

  • naturels : bois, paille, eau, chanvre, ouate, cellulose
  • recyclables : éco, thermique
  • locaux

La construction écologique a pour objectif de consommer le moins de ressources naturelles et d’énergies dans le but de limiter l’impact sur l’environnement. 

Laisser un commentaire