Logement écologique : quand l’habitat devient vert

Dans nos habitudes de consommation, nous avons un impact important sur l’environnement sans vraiment nous en rendre compte. Pourtant, l’écologie et le respect de la planète, qui nous entoure, sont des enjeux très importants. Décider de vivre dans un logement écologique est un très beau geste qui s’avère avantageux. Vous vous demandez comment rendre votre logement écologique ? Suivez le guide !

Une isolation optimale

Le saviez-vous ? La toiture et les murs sont responsables de 30 et 25% des pertes énergétiques. En provoquant des courants d’air, ils font tout simplement grimper la facture de chauffage. Il n’est pas toujours nécessaire d’acheter de nouveaux équipements mais bien de vérifier l’état de l’isolation.

Les combles sont une partie de la maison qu’il faut absolument isoler correctement. Si vous décidez d’isoler par l’extérieur, vous obtiendrez sûrement le confort thermique recherché pour votre maison écologique. 

Une chaudière performante

La chaudière est au coeur des débats écologiques. Les vieux systèmes consomment énormément. C’est pourquoi, ce marché a énormément évolué depuis quelques années. La chaudière la plus rentable niveau économie d’énergie semble être celle à condensation. 

Elle permet de réaliser entre 25 à 30% d’économies si on la compare à une chaudière de type standard, qui elle a une consommation située entre 10 et 15% de plus. Certes, son prix est plus conséquent mais l’achat sera très vite rentabilisé.

La récupération d’eau

En installant un système de récupération d’eau vous pouvez opter pour un logement plus écologique qui allégera vos factures d’eau. Il existe des systèmes ultra simple à installer dans votre jardin. Une simple cuve permet de récupérer l’eau de pluie afin d’arroser les plantes et les fleurs.  

Si vous souhaitez quelque chose de plus élaboré, il en existe en France. Ils sont à enterrer et permettent d’utiliser l’eau des nappes phréatiques pour vos toilettes ou encore votre machine à laver. Le seul bémol, c’est que vous ne pourrez pas l’utiliser à des fins alimentaires. Une aubaine lorsque l’on sait que 93% de l’eau utilisée dans un habitat n’est pas destinée aux besoins alimentaires.

Le changement des fenêtres

La précarité énergétique est souvent localisée dans un seul et même endroit : la fenêtre. En effet, les fenêtres et les menuiseries qui l’entourent sont importants et jouent grandement sur la perte d’énergie. En faisant des rénovations énergétiques, il est important de penser à s’équiper d’un vitrage performant.

Aujourd’hui, en plus du double vitrage, il existe même le triple vitrage. Ces matériaux permettent de réduire jusqu’à 60% la consommation d’énergie et ce n’est pas les travaux éco les plus durs à réaliser.   

Faire des travaux de mise aux normes des logements n’est pas forcément accessible à tous les ménages. Certains sont obligés de se chauffer au bois pour éviter d’avoir une facture d’électricité trop salée durant l’hiver. Les énergies renouvelables sont au coeur de la construction et de la performance énergétique. Pour les revenus modestes, le gouvernement a mis en place un système de chèque énergie pour un éco habitat pour tous. Il existe également des prêts à taux zéro pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans la rénovation écologique de leur maison.

Laisser un commentaire